15/03/2020

Le nouveau millésime Retour à la liste

2019 aura été l’année de tous les dangers. En effet, les aléas climatiques nous ont imposé une rigueur, une grande disponibilité et une extrême vigilance dans le vignoble tout au long de la campagne.

 

La floraison s’est déroulée par un temps relativement frais et pluvieux. Ce stade végétatif primordial de la vigne ne s’est pas passé dans les meilleures conditions et a engendré un peu de coulure (avortement de la fleur de vigne) dans nos Merlots.

 

Dans la nuit du 4 au 5 mai, nous avons subi un épisode de gel sur une parcelle de Sauvignon Blanc du pigeonnier à hauteur de 30%.

 

De juin à fin juillet : un mois de canicule. Le mois de juillet 2019 a été extrêmement chaud (apparemment le plus chaud, jamais mesuré dans le monde). Aussi, le manque d’eau s’est fait ressentir, et malgré une forte pluie les 26 et 27 juillet avec un cumul de 50 mm, la vigne a subi un stress hydrique, ayant bloqué le processus végétatif de certaines parcelles qui en ont beaucoup souffert.

 

La véraison a été très hétérogène. Au mois d’août, nous pouvions remarquer des baies totalement vertes au milieu des grappes déjà entièrement rouges.

 

Malgré tout, les Merlots ont bien résisté, les Cabernets Francs aux baies assez petites ont quant à eux montré un retard de maturité phénolique, mais ils se sont bien défendus sur la fin pour obtenir du gras et du soyeux.

 

Durant ce millésime, il ne faut pas oublier que les traitements biodynamiques de compost de fumier, de bouse de corne, silice, prêle, ortie, valériane et osier, ont joué un rôle particulièrement important pour accompagner le développement de la végétation et stimuler les défenses naturelles face au climat (gel, sécheresse).

 

Ces tisanes sont venues stimuler le feuillage, ce qui nous a permis de limiter les apports en soufre, susceptible de brûler les feuilles sous l’effet des hautes températures.

 

Grâce à ce travail à la fois laborieux et vigilant, l’état sanitaire du vignoble était excellent. Nous avons ainsi atteint un très bon niveau de maturité dans chaque parcelle.

 

Le seul bémol : en raison de la sècheresse, les rendements sont assez bas avec une moyenne de 23 hl/ha, mais la qualité est bien au rendez-vous.

 

Dates de vendanges des blancs

 

Le 10/09/19 : vendanges des Sauvignons Blancs sous la pluie (6 mm), à 5h du matin pour garder une belle fraîcheur aromatique

 

Le 11/09/19 : vendanges des Sémillons toujours au petit matin vers 5h.

 

Vers 9h du matin, vendanges des Cabernets Sauvignons et une partie des Merlots pour l’assemblage de notre rosé.

 

Le 12/09/19 : 8h du matin, vendanges à la main des Sémillons des plus vieilles parcelles de la propriété datant de 1953. Suivies du pressurage des grappes entières afin de donner de la complexité.

 

Le 13/09/19 : vendanges de la Muscadelle avec une parcelle de Sémillon, toujours au petit matin pour garder la fraîcheur et éviter l’oxydation !

 

Le 16/10/19 : vendanges manuelles du Saussignac. Opération quelque peu compliquée cette année pour le liquoreux, avec ce temps. Un seul tri sera fait, mais d’une très belle qualité.

 

Dates de vendanges des rouges 

 

Le 23/09/19 : vendanges des Merlots à 5h du matin.

 

Le 24/09/19 : suite des vendanges des Merlots sous la pluie (13 mm). Cette pluie est la bienvenue, elle nous permet de baisser les degrés et d’augmenter le volume.

Suivis des vendanges du Malbec à 10h du matin, toujours sous la pluie.

 

Le 03/10/19 : vendanges à la main des Cabernets Francs pour notre grand vin, dès 8h du matin.

 

Le 04/10/19 : vendanges du reste des Cabernets Francs sous la pluie (10 mm).

D’un point de vue général, la vendange est très saine et d’une belle maturité.

 

Caractéristiques 2019

 

Après plusieurs mois de travail et de vinification, nous sommes satisfaits car la qualité des baies, l’éclat du fruit, la couleur et la densité laissent présager un bon millésime.

 

Les Cabernets Francs 2019 ont eu le privilège d’être travaillés pour la première fois dans des foudres flambant neufs. Une phase d’extraction de 20 à 24 jours a révélé des tannins soyeux et élégants. Le pigeage, technique très ancienne, a permis de casser le chapeau de marc et de donner une belle couleur. Enfin, au niveau aromatique, les foudres ont apporté un fruité intense et légèrement toasté.

 

Grâce à ce nouveau travail de vinification, on s’avancerait même à dire que 2019 sera meilleur que 2018.

 

En effet, le millésime 2018 a été compliqué au printemps avec un climat doux et humide, synonyme de pression mildiou, mais qui a ensuite radicalement changé pour laisser place à un été caniculaire et une arrière-saison tout aussi chaude.

 

Les vins de ce millésime sont mûrs avec des notes de fruits noirs, de réglisse et d’épices, et ils possèdent avant tout une structure tannique riche et délicatement enrobée avec de jolis tanins crayeux.

 

Le millésime 2019 s’est montré plus facile à dompter au printemps, tandis que l’été a été tout aussi chaud avec un record de température à 42°C le 25 juillet, mais c’est sans compter sur le caractère océanique de la région. La douceur est revenue en septembre avec son lot d’orages salvateurs et nous a permis de vendanger des raisins sous un climat tempéré.

 

Les vins du millésime 2019 se montrent délicieusement parfumés, aux notes de fruits rouges et de pivoine. Ils sont fins et élégants au profil plus étiré avec des finales fraîches…